Conseils photo

Comment bien choisir son école d’art ?

Bien que la vie de l’artiste fasse rêver, les études pour y avoir accès exigent un investissement personnel et de travail conséquent. Pour réussir dans ce domaine de création, il faut disposer de nombreux atouts, dont la ténacité, l’imagination, mais aussi une bonne culture artistique. Encore, faut-il savoir l’école d’art capable de vous donner une formation adéquate ? Découvrez dans cet article 3 critères qui vous aideront à faire le tri.

La réputation de l’école


La reconnaissance d’une école peut être décelée à plusieurs niveaux. Les écoles publiques disposent généralement de tous les degrés de reconnaissance possibles. Les diplômes nationaux qu’elles dévirent sont en effet soumis à une réglementation stricte et reconnue au plan national. C’est le cas de l’université qui s’accentue sur le système Licence-Master-Doctorat (LMD). Ce système implique 44 écoles supérieures d’art et de design. Ces dernières proposent des documentaires sur les arts aux étudiants.

Quant aux écoles privées, elles sont obligées de prendre certaines dispositions importantes pour se faire connaitre, notamment la demande d’une reconnaissance d’État. Ce faisant, ce dernier se penchera sur le fonctionnement de l’école en question, les formations données, mais aussi sur ses enseignants. L’autre reconnaissance associée aux écoles d’art, c’est celle du ministère de la Culture. En général, Esmod, LISAA et ICART sont seulement les trois écoles qui sont reconnues par le ministère de la Culture.

La qualité du diplôme

Lorsqu’il est question de choisir son école d’art, il faut d’abord vérifier si le diplôme qu’elle délivre est inscrit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). C’est la seule condition pour s’assurer que l’école vous donnera une formation adéquate. Cela vous permettra aussi d’acquérir des compétences professionnelles qu’il faut pour exercer votre métier.

Le grade de master constitue l’autre garantie de qualité. Généralement, ce sont les universités et les écoles publiques de l’État qui sont capables de délivrer des masters. Toutefois, l’État concède l’autorisation de délivrer des masters à certaines écoles privées. Pour finir, le visa est un gage de qualité du diplôme. On parle ainsi d’un diplôme visé.

Les labels de qualité

De façon générale, les écoles d’art ne disposent pas de label propre. À cet effet, le ministère de l’Enseignement supérieur leur donne la possibilité d’avoir un visa qui s’échelonne sur une durée d’un à six ans. Cette reconnaissance permet aux élèves d’accéder aux enseignements et donc aux documentaires sur les arts. L’institut français de la mode, l’École de design Nantes-Atantique, Camondo, l’École Emile-Cohl sont entre autres les écoles qui bénéficient de cette reconnaissance à Paris.

Il faut reconnaitre que l’attribution du visa d’art n’est pas valable à tout moment. Certaines attributions sont d’ailleurs reliées à d’autres institutions. Ce sont ces dernières qui délivrent certains labels de qualité. Dans ce sens, l’ENSAD, l’ENSCI-Les Ateliers et l’ENSBA sont des écoles prestigieuses à Paris qui figurent parmi la conférence des grandes écoles (CGE).

L’adhésion de l’école à une association professionnelle constitue aussi un bon indicateur. Au nombre de ces associations professionnelles qui existent, on a l’union nationale des architectes d’intérieurs, designers (UNAID), le conseil français des architectes d’intérieur (CFAI) et le réseau France design éducation.

Montre plus

David

Photographe professionnel depuis mes 22 ans, je travaille actuellement en Freelance et j'attache une importance particulière aux photos de mariage.

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
VERIRL